Les représailles se poursuivent en zone anglophone. D’après les informations des autorités locales, le chef traditionnel du village de Jikenjem se trouve entre la vie et la mort.

Il se bat actuellement pour sa survie dans un établissement de santé dans la région du Nord-Ouest du Cameroun.

A en croire les sources, Fai Ndishangong a été blessé par balle dans les jambes dans sa maison à environ 1 heure du matin le samedi 7 décembre 2019 par des hommes armés.

«Des hommes armés sont responsables de la fusillade de notre chef. Ils ont menacé de le tuer plusieurs fois », a déclaré un proche du Chef.

Des combattants d’Ambazonia ont accusé Fai Ndishangong d’avoir des liens étroits avec l’administration de la division Oku Sub.

Source: Camerounweb.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here